Les Jardins de Cérès - AMAP

Vie du Territoire

Dernier ajout : 28 novembre 2015.

Faites Labour, pas le Béton" sur le Plateau de Saclay

Encore un projet en IDF qui s’impose au détriment des citoyens par une consultation publique tronquée alors même qu’il aurait des impacts sur l’environnement et la biodiversité…
Bienvenu-e-s dans le déni démocratique des politiques d’aménagement à la française qui profitent encore et toujours aux spéculateurs fonciers au détriment d’une agriculture de proximité.
Voici le 3ème épisode « Faites Labour, Pas le Béton » dédié au vieux projet de Silicon Valley sur le Plateau de Saclay.

Vidéo réalisée par Estelle Brattesani

AVIS DE LA COMMISSION D’ENQUÊTE

La commission d’enquête, à la majorité, rend son avis au contrat de développement territorial « Paris Saclay Territoire Sud » sous les quatre réserves suivantes  :
(Si les réserves ne sont pas levées par les signataires du contrat de développement territorial « Paris Saclay Territoire Sud », l’avis est réputé défavorable)

Réserve 1 : de manière à se conformer aux dispositions de l’article 21 de la loi
n°2010-597 du 3 juin 2010, de fournir un tableau indiquant, de manière quantitative, qualitative et spatiale, le programme de logements qui sera réalisé au cours des 15 prochaines années
Réserve 2 : de procéder à l’analyse concise et formelle de la compatibilité entre la délimitation de la ZPNAF et les emprises liées à la réalisation de la ligne M18 du Grand Paris Express
Réserve 3 : de réaliser une étude concrète liée aux rabattements sur les parking relais, aux liaisons Plateau de Saclay – RER B – Parc de Courtaboeuf, aux liaisons plateau de Saclay – Vallée pour les besoins spécifiques de l’Université Paris Sud.
Réserve 4 : d’apporter les modificatifs suivants au contrat :

Rapport, avis et conclusions : http://www.essonne.gouv.fr/Publications/Enquetes-publiques/Amenagement-et-urbanisme/Amenagement/CDT-PARIS-SACLAY-ENQUETE-COMPLEMENTAIRE


Avis de l’AMAP sur le CDT (contrat de développement territorial) SUD

Voici l’avis de l’AMAP des jardins de Cérès , sur le CDT sud plateau collé ce matin sur le registre en mairie de Gif

PDF - 889.7 ko
Avis CDT (contrat de développement territorial) SUD

Suite des forums ouverts, par Terre & Cité : les ateliers de suivi

Les trois prochains ateliers auront lieu jeudi 23 mai. Les deux sujets "coup de coeur de Terre et Cité" ont été choisi par le Bureau. Si vous souhaitez participer aux prochains ateliers, vous pouvez encore vous inscrire à partir du lien suivant https://docs.google.com/forms/d/1iNOaa7hwt1KRR-jTQoY7lGG_cAJBZ4CAZVujxTv2WW8/viewform

Les ateliers auront lieu à la Ferme de Viltain à Jouy en Josas dans une grande salle à l’étage. RDV dans la cour de la Ferme. (Attention, il ne s’agit pas du Marché de Viltain près de la laiterie. Il faut continuer tout droit, après le golf de Saint Marc, pour accéder à la Ferme.)
Les ateliers commenceront à 20h30. Il est possible pour ceux qui le souhaitent de se retrouver à 19h30 dans la salle pour un dîner pique-nique convivial, chacun ramenant ce qu’il veut.
Voir plan avec la salle en cliquant ici.
Ils finiront quand nous le déciderons mais au plus tard à 22h30.
Si vous venez en transport en commun, merci de nous prévenir pour que nous organisions des covoiturages depuis la gare RER C de Jouy en Josas.
A très bientôt
Bien chaleureusement,
Fanny Lièvre et Mathieu Labonne
pour nous contacter : 06 76 90 49 12


L’amap et d’autres associations se mobilisent pour la révision du PLU de Palaiseau (Avril 2013)

Retrouvez le tract rédigé à l’occasion de la révision du PLU et de l’enquête publique.

PDF - 701.1 ko

Calculez combien de terres agricoles peuvent nourrir notre ville ou village

Un convertisseur alimentaire ? Un outil par Terre de Liens

Combien de paysans et paysannes devriez-vous avoir dans votre commune (ou dans une commune proche), si vous relocalisiez progressivement votre consommation alimentaire ?
Combien d’hectares de terres agricoles pourrions-nous protéger grâce à cette relocalisation alimentaire si nous installions de nouveaux agriculteurs en bio et/ou nous passions des « contrats de transition vers la bio » avec les agriculteurs conventionnels qui pourraient profiter de notre décision de relocaliser notre consommation ?
La vocation de l’outil de projection que nous vous proposons ici est de donner des éléments de réponses à ces questions.
A vous de vous en saisir, de le relayer autour de vous (famille, voisins, collègues, etc.) et de décider, nous l’espérons, de rejoindre Terre de Liens pour, ensemble, redessiner le visage de nos campagnes : http://convertisseur.terredeliensnormandie.org/


Défendons les terres agricoles (avril 2013) à l’occasion du forum Terres et Cités

Un document très complet sur les terres agricoles et les démarches pour inciter les élus à agir pour les terres du plateau.

PDF - 107.9 ko

Manifestation à Villiers-le-Bâcle

Samedi 12 mai 2012 aura lieu la Manifestation organisée par le collectif "enterrez le métro" (www.enterrezlemetro.fr).
Celle ci prévoit une marche sur la RD 36 entre Villiers et Chateaufort
le rendez vous est fixé à 14 h sur la place de VILLIERS LE BACLE.


Le métro Grand Paris à Villiers-le-Bâcle


Mercredi 15 février 2012 à 20H30 à la MPT de la Tête Ronde : Réunion publique d’information
Les représentants de la Société du Grand Paris répondront à toutes vos questions.
détails sur le site de la ville de Villiers


Rendez vous du développement durable (du 25 au 31 janvier 2012)

la brève


Réunion d’information organisée par l’APESA :

Le plateau de Saclay face au grand Paris


Jeudi 8 décembre 20h30
Salle de la colombe
à la Ferme de la Commanderie de Saint Aubin

Venez nombreux vous informer et débattre des derniers projets concernant l’aménagement du plateau de Saclay (les transports, la protection des terres agricoles)
Quelles seront les conséquences sur notre quotidien ?
Avec la participation de M Pierre Veltz, Président de l’établissement public responsable de l’aménagement du Plateau, de M David Bodet, Vice Président aux transports à la CAPS et de nombreux autres invités
Infos sur : http://www.apesa91.fr/index.html





Au-delà de nos activités habituelles d’Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne et de proximité, l’actualité locale du Plateau de Saclay où nous sommes installés nous amène à attirer votre attention sur les différents PLU (Plan Local d’Urbanisme) et autres OIN (Opération d’Intéret National) en cours d’élaboration.

En effet, les dernières terres agricoles de la "ceinture verte" en Essonne sont actuellement l’objet des convoitises de nos élus (locaux et nationaux), à des fins urbanistiques diverses et variées, qui signeraient la fin de la vocation agricole nourricière du Plateau de Saclay.

Nous vous invitons donc à vous renseigner et à vous mobiliser pour défendre les paysages champêtres, véritables espaces de respiration et cet "or brun, près de chez nous" si indispensable, à nous et à nos enfants, pour produire une nourriture saine, équitable et de proximité.


L’Amap Les Jardins de CERES fait partie d’un collectif d’associations
qui agit pour la protection des terres agricoles du plateau de Saclay.
En 2010, à l’intérieur de ce collectif nous sommes
intervenus auprès de parlementaires pour que soit
inscrit dans la loi du Grand Paris la protection d’au
moins 2300 ha de terres consacrées à l’activité agricoles.
Aujourd’hui notre action se poursuit auprès de l’EPPS
(Etablissement Public Paris Saclay), pour veiller à la
définition du périmètre de ces 2300 ha.
Après concertation, le collectif vient de se mettre
d’accord sur la motion ci-dessous qui résume nos positions


Motion associative sur la définition des terres agricoles à protéger

dans le cadre de la loi du 3 juin 2010 relative au Grand Paris

Les associations signataires de cette motion ont fait de la protection des terres agricoles du
plateau de Saclay un enjeu majeur pour la protection de l’environnement de cette région
et pour l’équilibre entre les espaces urbanisés, naturels et agricoles.


Considérant
· l’état des surfaces agricoles actuellement cultivées, soit
environ 2700 ha,

·
la nécessité de soutenir les installations agricoles existantes
et les projets en cours,

·
l’objectif de protection défini par l’article 35 de la loi
2010-597 du 3 juin 2010 relative au Grand Paris, soit au
moins 2300 ha,

·
l’absence d’existence du Comité Consultatif, et de désignation
des représentants d’associations agréées
par le Ministère de l’Environnement.

Les associations signataires ont arrêté la position suivante :

1. Les surfaces agricoles à prendre en compte doivent être des « 
surfaces agricoles utiles », ce qui correspond
à l’objectif de la loi de protéger des « terres consacrées à l’activité
agricole ».
2. L’objectif de la loi étant bien de protéger l’activité
agricole du plateau de Saclay, les terres agricoles des
vallées de la Bièvre, de la Mérantaise et de l’Yvette ne doivent pas
être prises en compte dans le calcul de la
surface protégée.
3. Les zones aéroportuaires de Vélizy-Villacoublay et
Toussus-le-Noble ne peuvent faire partie de la zone
protégée d’au moins 2300 hectares.
4. Puisque la loi ne définit qu’un minimum, afin d’assurer
l’équilibre économique agricole du plateau, les associations
demandent que 2500 ha cultivés situés sur le plateau soient conservés
dans la zone définie par la loi.
5. Les terres agricoles au sud de Buc ainsi que celles de la
Minière,
situées sur les communes de Guyancourt et de Buc, à l’ouest de cette
dernière commune, et à l’est de la D 91, doivent impérativement être
incluses dans
le périmètre de protection.
6. Les communes ayant déjà consommé, sur leur territoire, une
quantité significative de terres agricoles comme
Palaiseau, Saclay, Toussus-le-Noble, doivent préserver l’affectation
agricole pour toutes les surfaces agricoles
utiles restantes qui ne sont pas urbanisées. En particulier sur les
territoires communaux de Saclay et Palaiseau,
toutes les surfaces agricoles utiles situées entre la D 36, la D 306,
et la D 128 doivent rester cultivables. Au sud
de la D 128, l’exploitation maraîchère existante doit être préservée.
7
. Enfin, les associations signataires ne reconnaissent pas la
pertinence d’un déménagement massif sur le
plateau de Saclay de bâtiments d’enseignement, de recherche et de
logements étudiants, notamment ceux
de l’université Paris XI et de l’AgroParisTech de Grignon associée à
l’Inra (ces dernières perdraient, si elles
rejoignent le pôle ParisTech à Saclay, une centaine d’hectares cultivés
dont elles bénéficient sur le site historique
de Grignon).

En conséquence, les associations signataires demandent que soient reconsidérées les surfaces allouées au
projet Campus en les limitant à la partie sud de la zone QOX où les travaux sont déjà engagés.

Liste des associations signataires
Amis de la Vallée de la Bièvre, APACH (Buc), ASEM Association Sauvegarde Etangs de la Minière,
Citoyens Actifs et Solidaires (CAS) Orsay, Essor de Versailles, Jardins de Cérès – AMAP

- Terres Fertiles, Jouy écologie, Terre et Cité

___________________________

OIN - L’OPERATION D’URBANISME D’INTERET NATIONAL

Du nouveau depuis début novembre 2008...

Après une première étape où l’Etat voulait parachuter une « Opération d’urbanisme d’Intérêt National » : 80 000 logements et 100 000 emplois sur le territoire de l’OIN (49 communes, le "coeur de cible" étant le Plateau de Saclay"), l’Etat passe à la vitesse supérieure depuis début novembre 2008, sous la houlette de Christian Blanc, avec un projet moins étendu, certes, mais rencentré sur les terres agricoles du Plateau, et sans aucune considération pour les élus locaux, ni pour les citoyens pourtant concernés par une opération d’une telle ampleur.

Suite aux différentes réunions et débats publics organisés par de nombreuses associations et organisations locales, et notamment "les 1ères assises du Plateau de Saclay" le mercredi 10 décembre dernier, nous avonc décidé de relayer une nouvelle pétition pour dénoncer cette OIN à marche forcée qui ne respecte rien ni personne...

Vous trouverez plus d’informations sur ce sujet sur l’excellent site de l’association "Citoyens Actifs et Solidaires d’Orsay", ainsi que sur le site de l’OIN.

Actualités

0 | 5

titre documents joints

Les Jardins de Cérès - AMAP    Adresse postale : 11 rue de la Tour - 78117 CHATEAUFORT
E-mail : - Répondeur téléphonique : n° 06 82 65 93 99 -Webmaster
Suivre la vie du site RSS 2.0 - Plan du site - SPIP - L'autre.net notre hébergeur associatif et autogéré